Prestations supérieures à la moyenne – à vie

À la CPM, vous êtes bien assurés. Les prestations de retraite, d’invalidité ou de décès sont largement supérieures aux montants prescrits par la loi.

Informations pour les assurés

Ici vous trouvez des informations sur différentes situations de prévoyance et options.

Admission

Ici vous trouvez des informations sur tout ce qu’il faut savoir avant l’admission à la CPM.

Informations

Votre employeur accorde de l’importance à une bonne solution de prévoyance pour son personnel, c’est pourquoi il a choisi la CPM. Votre salaire annuel est supérieur à CHF 22 050 et vous avez conclu un contrat de travail pour plus de trois mois. Vous remplissez donc les conditions pour une assurance auprès de la CPM.

Si vous avez déjà été assuré·e auprès d’une caisse de pensions et disposez d’une prestation de libre passage qui n'a pas encore été versée à la CPM, demandez à la caisse de pensions précédente ou à la fondation de libre passage de transférer votre avoir sur votre compte CPM. Avez-vous besoin d'un bulletin de versement pour transférer votre prestation de libre passage à la Caisse de pensions Migros? Nous vous prions de contacter votre conseillère/conseiller de prévoyance. Après réception du versement, nous vous informons de votre nouvelle situation de prévoyance.

Vous avez changé plusieurs fois d’emploi et n’êtes pas certain·e que vos avoirs ont systématiquement été transférés à la nouvelle caisse de pensions? Pour le savoir, renseignez-vous auprès du Fonds de garantie LPP.
 

Cotisations

Quel est le montant des cotisations?

Jusqu’à la fin de l’année au cours de laquelle la personne assurée atteint l’âge de 19 ans révolus, elle ne paie que les cotisations de l’assurance risque. À compter du 1er janvier qui suit le 19e anniversaire, les prestations de l’assurance complète sont dues. La CPM prélève une cotisation moyenne indépendante de l’âge en pour cent du revenu assuré:

  Personne assurée Entreprise
 
Assurance risque 0.65 % 1.35 %
Assurance complète 8.50 % 17.00 %

 

Votre entreprise-M finance en plus les frais d’administration ainsi que la rente de remplacement AVS-Migros.

À partir de 2024, vous aurez le choix entre trois plans d’épargne. Dans le plan d’épargne «Standard», vos cotisations d’épargne ne changent pas. Si vous optez pour le plan d’épargne «Basis», vous payez 2 % de cotisations en moins et, avec le plan d’épargne «Plus», 2 % en plus. La cotisation des entreprises s’élève toujours à 17 %, quel que soit le plan d’épargne choisi.
 

  Cotisation assuré Cotisation entreprise
 
Plan d'épargne Basis 6.50 % 17.00 %
Plan d'épargne Standard 8.50 % 17.00 %
Plan d'épargne Plus 10.50 % 17.00 %

 

Si vous optez pour un changement de plan d'épargne, vous pouvez nous le signaler en quelques clics sur le portail des assurés «myMPK». Vous pouvez également télécharger et compléter la demande de changement de plan d'épargne ici

Comment les cotisations sont-elles prélevées?

Vos cotisations personnelles sont déduites de votre salaire par votre employeur et versées à la CPM avec les cotisations de l’entreprise.

Comment les cotisations sont-elles utilisées?

Les cotisations d’épargne des assurés sont entièrement affectées à l’avoir de vieillesse. Les cotisations d’épargne des entreprises sont utilisées en fonction de l’âge pour financer les bonifications de vieillesse.

 

Rachat

Rachat crédité à l'avoir de vieillesse

Un rachat crédité à l’avoir de vieillesse permet d’améliorer la prévoyance vieillesse et la couverture en cas d’invalidité et de décès. Le portail pour les assurés «myMPK» et le certificat de prévoyance indiquent si un rachat est possible.

Vous trouverez ici de plus amples informations à ce sujet.

Vous souhaitez effectuer un rachat ? Cliquez ici pour accéder au formulaire de demande.

Rachat crédité sur le compte supplémentaire

Si les possibilités de rachat créditées à l’avoir de vieillesse sont épuisées, un compte supplémentaire peut être ouvert. Il permet de financer:
a) le rachat de la réduction des prestations de vieillesse consécutive à une retraite anticipée prévue, et / ou 
b) une rente transitoire selon l’art. 26 al. 2 du règlement de prévoyance.

Vous trouverez ici de plus amples informations à ce sujet. 

Vous souhaitez effectuer un rachat ? Cliquez ici pour accéder au formulaire de demande.

Maintien du salaire assuré

Les assurés, dont le salaire diminue au plus de moitié après l'âge de 58 ans révolus peuvent maintenir le salaire assuré jusqu'à présent sans interruption. La demande de maintien du salaire doit être soumise au service RH compétent avant la réduction salariale. En principe, la personne assurée paie également la cotisation de l'entreprise pour le maintien du salaire assuré.

Le maintien du salaire prend fin au plus tard à l'âge ordinaire de la retraite. La personne assurée peut le résilier avant à tout moment pour la fin d'un mois calendrier. Une reprise ultérieure du maintien du salaire assuré est exclue.

Propriété du logement

Afin d’encourager l’acquisition ou la construction d’un logement en propriété à usage personnel, les institutions de prévoyance sont autorisées par la loi à mettre à disposition des fonds ou des garanties à cet effet. Nous vous présentons brièvement les deux instruments:

Versement anticipé

Jusqu’au début du droit à la prestation de retraite, un montant peut être prélevé de l’avoir de vieillesse détenu auprès de la Caisse de pensions Migros et investit dans une propriété du logement. Ceci entraîne toutefois une réduction des prestations de prévoyance.

Mise en gage

La mise en gage est un instrument de couverture en faveur de la banque; contrairement au versement anticipé, l’argent reste dans la caisse de pensions. Par conséquent, tant que le gage n’est pas réalisé, il n’y a pas de conséquences fiscales immédiates ou de réduction des prestations.

Montant minimal ou maximal

Le montant minimal d’un versement anticipé s’élève en principe à CHF 20 000. Pour l’acquisition de parts d’une coopérative d’habitation, un montant inférieur peut être prélevé. 

Jusqu’à 50 ans révolus, la totalité de la prestation de libre passage peut être mise en gage ou prélevée. À partir de 50 ans, la prestation de libre passage à la date du 50e anniversaire ou la moitié du droit actuel aux prestations est disponible. La plus élevée des deux valeurs est déterminante.

Vous trouverez ici de plus amples informations à ce sujet. 

Cliquez ici pour accéder au formulaire de demande.

Mariage / partenariat enregistré

Un mariage ou un partenariat enregistré tout comme la dissolution de tels liens ont un impact sur vos droits et obligations à l’égard de la CPM. Nous vous prions de communiquer de tels changements directement à votre employeur.

Divorce / dissolution judiciaire d’un partenariat enregistré

En cas de divorce ou de dissolution judiciaire d’un partenariat enregistré, les prétentions de prévoyance professionnelle acquises durant le mariage ou le partenariat enregistré sont partagées. Il incombe au tribunal de régler le partage de la prévoyance. La CPM fournit les informations de divorce nécessaires. Pour ce faire, nous avons besoin des données suivantes:

  • date du mariage civil ou de l'enregistrement du partenariat
  • date à laquelle la demande de divorce ou de dissolution du partenariat enregistré a été soumise

Après réception de l’entrée en force du jugement, la CPM transfère une partie de la prestation de libre passage, pour les bénéficiaires de rentes une partie de la rente, à la personne désignée par le tribunal. Ou la CPM reçoit les prestations correspondantes pour ses assuré·e·s ou bénéficiaires de rentes. 

Si la CPM doit transférer une partie de la prestation de libre passage au détriment de la personne assurée, les personnes assurées actives peuvent compenser la lacune de prévoyance qui s’ensuit par un rachat.

 

Invalidité

En complément à l’assurance invalidité fédérale, la CPM verse aussi des rentes d’invalidité. Nous vous expliquons ici les conditions d’octroi et le système de rentes. 

Système de rentes

En ce qui concerne les personnes dont le droit à une rente de l’assurance-invalidité fédérale est né avant le 1er janvier 2022, la réglementation suivante s’applique. Si les conditions sont remplies, la personne assurée touche

  • une rente d’invalidité entière lorsqu’elle est reconnue invalide à 70 % au moins au sens de l’AI,
  • trois quarts de rente en cas d’invalidité de 60 % au moins,
  • une demi-rente en cas d’invalidité de 50 % au moins et
  • un quart de rente en cas d’invalidité de 40 % au moins.


En ce qui concerne les personnes dont le droit à une rente de l’assurance-invalidité fédérale est né le 1er janvier 2022 ou ultérieurement, la réglementation suivante s’applique: Le montant du droit à la rente est déterminé en pourcentage d’une rente d’invalidité entière. 

  • Si le degré d’invalidité est inférieur à 50 %, les pourcentages suivants s’appliquent:  
Degré d'invalidité Part en pourcentage Degré d'invalidité Part en pourcentage
Moins de 40 % 0.0 % 45 % 37.5 %
40 % 25 % 46 % 40 %
41 % 27.5 % 47 % 42.5 %
42 % 30.0 % 48 % 45 %
43 % 32.5 % 49 % 47.5 %
44 % 35 %    

 

  • Pour un degré d'invalidité de 50 à 69 %, le pourcentage correspond au degré d'invalidité.
  • Un degré d'invalidité de 70 % et plus donne droit à une rente d'invalidité entière.

La rente d’invalidité complète correspond à 70% de la rente de retraite prévue à l’âge ordinaire de la retraite. Le calcul est toujours basé sur les bonifications de vieillesse du plan d’épargne «Standard», indépendamment du plan d’épargne choisi. À cela s’ajoute un supplément de 0.5% pour chaque année d’âge supplémentaire à partir de 20 ans.

Les personnes assurées au bénéfice d’une rente d’invalidité touchent une rente d’enfant d’invalide pour chaque enfant qui pourrait prétendre à une rente d’orphelin en cas de décès de la personne assurée.

La rente d’enfant d’invalide s’élève par enfant à 20 % de la rente d’invalidité perçue.

Début du versement de la rente

Le droit aux prestations d’invalidité débute après extinction des prestations de salaire et indemnités journalières, qui constituent au moins 80 % de la perte de salaire, au plus tôt toutefois selon les dispositions de l’assurance-invalidité fédérale.

Retraite

Âge de la retraite flexible

En même temps que l’adaptation légale, la CPM va aligner l’âge de la retraite sur l’âge de référence légal de 65 ans. Les nouveautés s’appliquent aux départs en retraite à partir du 1er janvier 2025. Pour les départs à la retraite jusqu'au 31 décembre 2024, l'âge ordinaire de la retraite de 64 ans pour les femmes et les hommes reste en vigueur à la CPM.

Le relèvement de l'âge de référence n'entraîne pas de réduction des prestations de vieillesse de la CPM. Au contraire : les personnes qui travaillent plus longtemps reçoivent des prestations de vieillesse plus élevées de la CPM au moment de la retraite.

Une retraite anticipée est possible à partir de 58 ans. Dans le cadre d’une restructuration d’entreprise, elle est déjà autorisée à partir de 55 ans. Les prestations de vieillesse sont moins élevées que pour une retraite ordinaire. En effectuant des rachats sur un compte supplémentaire, vous pouvez combler entièrement ou en partie cette différence. Si besoin est, vous pouvez percevoir une rente transitoire jusqu’à l'âge de référence de l'AVS.

Si vous poursuivez votre activité lucrative au-delà de l’âge ordinaire de la retraite, vous pouvez différer le versement des prestations de vieillesse au plus tard jusqu’à 70 ans révolus. On parle alors de retraite différée.

Une retraite par étapes peut être prise aussi en cinq étapes partielles au maximum. Le premier retrait partiel doit représenter au moins 20% de la prestation de vieillesse. En cas de retraite échelonnée, le retrait du capital de vieillesse est possible en trois étapes au maximum.

Prestations

Vous pouvez percevoir vos prestations de vieillesse sous la forme de rentes de retraite et/ou de capital de vieillesse.

Si vous choisissez une rente de retraite, vous avez droit en plus à une rente d’enfant de retraité pour les enfants de moins de 18 ans. En ce qui concerne les enfants encore en formation ou invalides à au moins 70 %, le droit se prolonge jusqu’à 25 ans. La rente d’enfant de retraité s’élève par enfant à 20 % de la rente de retraite perçue.

Une personne qui prend une retraite anticipée peut demander une prestation transitoire facultative sous la forme d’une rente transitoire. Celle-ci équivaut tout au plus à la rente de vieillesse AVS simple maximale. Le financement est assuré par un éventuel compte supplémentaire et / ou l'avoir de vieillesse disponible.

Tant que l'âge de référence de la CPM est inférieur à celui de l'AVS, les assurés de la CPM ont droit à une rente de remplacement AVS-Migros à partir de l'âge de référence de la CPM et jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge de référence de l'AVS. Le montant de la rente de remplacement AVS-Migros est calculé sur la base du revenu global et des années de cotisation. Les entreprises-M financent cette prestation complémentaire. En cas de versement de la prestation de vieillesse sous forme de capital, la rente de remplacement AVS-Migros est réduite en conséquence.

Avec l'adaptation de l'âge de retraite à partir du 1er janvier 2025, toutes les femmes, quelle que soit leur année de naissance, et les hommes nés à partir de 1964 recevront directement une rente AVS lorsqu’ils atteindront l’âge de la retraite CPM et la rente-pont AVS versée jusqu’à présent par Migros sera supprimée. Pour les hommes nés entre 1961 et 1963, une transition sera assurée à partir du nouvel âge de la retraite jusqu’à l’âge de référence légal de 65 ans sur la base de la réglementation actuelle de la rente de remplacement AVS Migros.

Simulations

Le montant de vos futures prestations de vieillesse est indiqué sur le certificat de prévoyance. De plus, le calculateur du portail des assurés myMPK vous permet de calculer autant de variantes que vous le souhaitez.

Formulaire de demande de prestations de vieillesse

Votre employeur vous fait parvenir le formulaire de demande de prestations de vieillesse. Vous pouvez également le télécharger ici.

Liste de contrôle
Vous trouverez ici  une liste de contrôle pour la planification de votre retraite.
 

Décès

Partenaires mariés ou enregistrés

Le droit à une rente existe si, au moment du décès, le partenaire

  • doit subvenir aux besoins d’un ou de plusieurs enfants, ou
  • a atteint l’âge de 45 ans révolus et que le mariage (ou le partenariat enregistré), en tenant compte d'une communauté de vie analogue au mariage avec ménage commun, a duré au moins cinq ans.

Si les conditions de versement d'une rente ne sont pas remplies, une indemnité unique à hauteur de trois fois la rente de partenaire annuelle est versée. 

Partenaires vivant en communauté de vie analogue au mariage

En cas de communauté de vie analogue au mariage, aussi entre personnes du même sexe, le droit à une rente existe si, au moment du décès,

  • les deux personnes étaient célibataires et qu’il n’existe aucun lien de parenté entre elles; et
  • la communauté de vie analogue au mariage avec ménage commun a duré au moins cinq ans sans interruption et que la personne survivante a atteint l’âge de 45 révolus, ou
  • la personne survivante doit subvenir à l’entretien d’un ou de plusieurs enfants communs.

Il faut valoir le droit par écrit auprès de la CPM dans les trois mois.

Il n’est pas possible d’annoncer le partenaire à la CPM de son vivant.

Prestations pour partenaires

Le montant de la rente de partenaire s’élève à 66 2/3 % de la rente de retraite expectative. Le droit à la rente de partenaire débute le premier jour du mois qui suit le décès de la personne assurée.

Une prestation en capital peut aussi être exigée en lieu et place de la rente de partenaire. La requête correspondante doit être soumise à la CPM dans les trois mois qui suivent le décès de la personne assurée.

Capital en cas de décès

Si aucune prestation de survivants n'est à verser à un partenaire, un capital-décès est versé

-    aux enfants du défunt;
-    en l'absence d'enfants: aux parents du défunt.

Il se compose des cotisations d'épargne versées par la personne assurée, de la prestation de libre passage apportée et des éventuels rachats personnels, le tout sans intérêts. Déduction est faite des rentes ou de capital perçues avant le décès, des versements anticipés pour l’encouragement à la propriété du logement ou des avoirs transférés pour cause de divorce ainsi que les frais de financement des rentes d'orphelin.
D'autres personnes ne peuvent pas être désignées comme bénéficiaires.

Rente d’orphelin

Les orphelins ont droit à une rente d’orphelin jusqu’à l’âge de 18 ans révolus. S’ils sont encore en formation ou invalides à raison de 70 % au moins, ils ont droit à une rente d’orphelin au plus tard jusqu’à l’âge de 25 ans révolus.

La rente d’orphelin s’élève par enfant à 20 % de la rente de retraite prévue ou perçue.

Versement d'un capital en cas de décès

 La garantie de versement d'un capital en cas de décès a pour but d'assurer aux survivants de collaborateurs décédés un soutien financier complémentaire. Elle englobe la prolongation du droit au salaire selon art. 338 CO ou autres conventions. Le capital, qui dépasse les droits légaux ou convenus concernant l'obligation du maintien du paiement du salaire, est une prestation sociale accordée à bien plaire par les entreprises Migros. Vous trouverez ici de plus amples informations à ce sujet. Et ici vous trouverez le règlement.

Informations supplémentaires

Vous trouverez ici.

Sortie

En cas de sortie de la CPM après l’âge de 20 ans révolus, vous avez droit à une prestation de libre passage. Nous présentons ici les possibilités de transfert et comment procéder.

Recherche d’emploi

Si vous quittez la CPM et que vous n’avez pas encore de nouvel employeur, nous transférons votre prestation de libre passage à une institution de prévoyance de votre choix.

Départ définitif de la Suisse
Vous quittez définitivement la Suisse? Suivant votre destination, nous pouvons transférer une partie ou la totalité de votre prestation de libre passage sous forme de versement en espèces sur le compte de votre choix. La distinction est faite entre les cas suivants:

  • Versement en espèces de la partie surobligatoire de la prestation de libre passage, transfert de la partie obligatoire à une institution de libre passage en Suisse:

o    Liechtenstein
o    un pays de l’UE, Islande, Norvège: si vous êtes aussi soumis·e à l’assurance obligatoire pour les risques vieillesse, décès et invalidité dans ces pays 

 

  • Versement de la totalité de la prestation de libre passage:

o    un pays de l’UE, Islande, Norvège: si vous n’êtes pas soumis·e à l’assurance obligatoire pour les risques vieillesse, décès et invalidité dans ces pays
o    tous les autres pays

Début d’une activité professionnelle indépendante

Vous vous établissez à votre compte et n’êtes plus soumis·e à la prévoyance professionnelle obligatoire? Nous transférons votre prestation de libre passage sur le compte de votre choix.

Prestation de sortie insignifiante

Si votre prestation de libre passage est inférieure à votre cotisation annuelle personnelle, vous pouvez en exiger le versement en espèces.

Délai pour la remise de l’avis de sortie


Si l’avis de sortie ne nous est pas remis dans les 6 mois, nous transférons la prestation de libre passage à la Fondation institution supplétive LPP. Cette dernière crée pour vous un compte de libre passage.

Vous trouverez ici les formulaires de sortie.

Extension facultative de l'assurance

Une personne âgée de 58 révolus (de 55 ans révolus en cas de restructuration d’entreprise) qui perd son emploi pour cause de licenciement par l’employeur peut, à la place d’une prestation de vieillesse anticipée (réduite) ou d’une prestation de libre passage, maintenir son assurance auprès de la CPM et prendre sa retraite au plus tard à l'âge ordinaire de la retraite.

Cette possibilité vous permet de choisir si vous voulez verser l’intégralité des cotisations ou uniquement les cotisations de risque ou si vous souhaitez maintenir l’assurance sans verser de cotisations.

Vous trouverez ici de plus amples informations à ce sujet.

Une demande doit nous parvenir au plus tard avant la fin du rapport de travail actuel. Renseignez-vous en temps opportun auprès de votre personne de contact.